Good Morning Management

Qu'est-ce que le bonheur sinon l'accord simple entre un individu et l'existence qu'il mène. Albert Camus.

Energie, confiance, motivation : comment ça marche ?

A l’heure où moins de 15% des salariés sont sincèrement heureux de se lever le matin pour aller au travail et y arrivent énergiques et motivés, pourquoi ne pas commencer par se demander comment se crée l’énergie humaine ? Qu’est-ce qui explique qu’elle fluctue constamment ? Et surtout, comment en donner à nos collaborateurs pour les maintenir durablement à un important niveau de motivation et ainsi permettre à l’ensemble du système d’aller au-delà de ses ambitions ?

Après tout, des collaborateurs compétents, qui cumulent savoir, savoir-faire et savoir-être, c’est bien ; mais des collaborateurs qui « savent faire » et qui ont « envie de faire », c’est encore mieux.

Essayez de vous rappeler dans quel état énergétique vous étiez le jour où vous êtes devenu bachelier. Et juste après votre premier baiser ? Ou encore le jour où vous avez reçu le fameux papier rose, sésame de la liberté, communément appelé  « permis de conduire » ? Il y a fort à parier que vous étiez prêt à déplacer des montagnes. Ce « shoot  énergétique » est la résultante d’une augmentation aussi forte que soudaine de votre niveau de confiance engendrée par un message particulièrement positif. 

L’énergie que nous avons à disposition à un instant T n’est rien d’autre que l’écart entre notre niveau de confiance et notre niveau de doute ; les messages positifs augmentant la confiance et les messages négatifs augmentant le doute. Plus l’écart entre notre niveau de confiance et notre niveau de doute est important, plus nous avons d’énergie disponible. En partant de ce postulat, nous pouvons identifier quatre états énergétiques bien distincts.

 

schéma doute confiance linkedin

 

La dépression : prenons l’exemple malheureusement trop courant d’une personne qui perd son travail et qui divorce dans un intervalle très court. Quand les messages particulièrement négatifs s’accumulent, son niveau de doute est au même niveau que la confiance, l’individu n’a par conséquent aucune énergie. Il n’a pas  la force d’ouvrir les volets, sortir poster une lettre reste à l’état de vague projet et la moindre contrariété le conforte dans un état de procrastination abyssal.

L’énergie vitale : Le collaborateur vient chercher du salaire, en mode robot, zombie. Il fait le minimum syndical, il est dans un état réactif, il répond péniblement aux exigences, il ne prend pas d’initiative et il a le plus grand mal à se remettre en question.

La motivation : le collaborateur est dynamique, enthousiaste, il est proactif, il anticipe les problèmes et viens avec des solutions, il prend des initiatives et se remet facilement en question. Parce que tout l’enjeu est là ! En effet, la remise en question est l’exercice qui coûte le plus d’énergie au collaborateur. Et c’est à vous, managers, de la favoriser.

Concrètement, ce mécanisme est fort utile si l’on veut appréhender, entre autre, l’exercice du débriefing pour que celui-ci soit à la fois apprenant et motivant. Le manager doit placer l’échange dans une logique motivationnelle au service d’une logique opérationnelle favorisant la remise en question, et par conséquent, l’apprentissage et l’épanouissement du collaborateur.

Pour arriver à ce résultat, il est indispensable d’entamer l’échange en abordant les éléments positifs avant de faire parler le collaborateur, de manière factuelle, sur les axes d’amélioration et les points qui méritent encore d’être améliorés. Voilà la recette pour favoriser une prise de conscience sans plomber le moral de vos N-1.

Le dernier stade énergétique est l’euphorie ! Cet état où l’on se sent invincible, tant les messages positifs s’accumulent dans un domaine précis, et qui nous fait oublier les basiques qui nous ont menés au succès. C’est ce qui explique que 60% des accidents de voitures surviennent à moins de 15 Km de chez soi.

Managers, vous l’aurez compris, le management de proximité, les messages positifs, notamment la valorisation des points forts via l’écoute active et le regard positif et bienveillant permettront de mobiliser les énergies de votre équipe et de maintenir vos collaborateurs à un niveau motivationnel leur permettant d’aller chercher des performances sur la durée, et ainsi déclencher le cercle vertueux du succès. Pour cela, il n’y a qu’un prérequis : l’humain doit être au cœur de vos priorités.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

© 2018 Good Morning Management — Powered by WordPress

Theme by Anders NorenUp ↑