Good Morning Management

Qu'est-ce que le bonheur sinon l'accord simple entre un individu et l'existence qu'il mène. Albert Camus.

Valoriser un collaborateur : mode d’emploi

Votre collaborateur a pris une excellente initiative ? Peut-être s’est-il démené pendant des mois sur un dossier ?  A-t-il réussi pour la première fois quelque chose de nouveau ou alors a-t-il progressé d’une façon significative sur un de ses axes d’amélioration ? Quoi qu’il en soit, vous êtes épaté et vous voulez le récompenser. Oui mais comment ? Une chose est sûre, un vague compliment atteindra rapidement ses limites.

De nombreuses expériences anthropologiques nous amènent à revoir en profondeur ce que l’on croit savoir du besoin vital de l’être humain. L’expérience interdite de Frédéric II, les études menées par René SPITZ ou les travaux de Véronique VASSEUR nous montrent que l’être humain, à l’image des enfants, a avant tout besoin du regard de l’autre pour s’épanouir pleinement car plus que tout, c’est le regard des autres qui nous prouve que l’on existe.

Maslow, avec sa pyramide éponyme, part du principe que les besoins fondamentaux de l’individu sont hiérarchisés. Les premiers étant d’ordre physiologique (boire, manger, dormir…). Son analyse est par conséquent juste mais cependant incomplète car il occulte un de nos besoins fondamentaux : la reconnaissance. Comment s’expliquer qu’un collaborateur qui a à boire manger et dormir peut ne pas être heureux dans son boulot ?

Pour votre collaborateur, la plus belle récompense après un bel effort est donc d’accéder à son besoin vital de reconnaissance. Comment ? En vous intéressant à ses « exploits » et en lui faisant raconter les étapes marquantes de son action et les difficultés qu’il a surmontées pour atteindre l’objectif.

Concrètement, faîtes un constat factuel de la réussite, donnez la parole à votre collaborateur, reformulez ses propos pour l’aider à capitaliser, et pour finir, complimentez l’ensemble des efforts sans parler des axes d’amélioration. Après tout, pourquoi ternir l’impact de ce moment managérial privilégié en parlant du négatif et en vous concentrant sur des détails insignifiants au regard du niveau d’autonomie du collaborateur ?

« J’ai constaté telle réussite, raconte-moi comment ça s’est passé ? ». Voilà ! Pour valoriser, ce n’est pas plus compliqué que ça. Mais le message subliminal envoyé à l’inconscient est incroyablement puissant : « Quand tu travailles bien, j’accède à ton besoin vital de reconnaissance. » C’est un acte managérial gagnant / gagnant : le collaborateur grandit en capitalisant sur ses succès et se recharge en énergie ;  le manager récupère de l’information, des « best practices » et motive ses troupes sur le long terme.

En définitive, la plus belle valorisation repose sur un élément clé : l’écoute active. Par ailleurs, c’est un acte managérial simple et pragmatique permettant d’accélérer la transition managériale qui vise à mettre l’humain au cœur des préoccupations du manager.

Ne doutez pas de la puissance de ce magnifique outil. Et si vous doutez encore, essayez ! Vous constaterez par vous-même que le regard et l’attention sincère portée aux succès de vos collaborateurs seront une source inépuisable d’énergie qui vous permettra de concilier durablement plaisir et performance.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

© 2018 Good Morning Management — Powered by WordPress

Theme by Anders NorenUp ↑